ACTUALITES

  • Communiqué / Publication
    Les premiers tétrapodes nageaient entre deux eaux

    Les premiers tétrapodes du Dévonien supérieur ont longtemps été considérés comme des vertébrés vivant en eau douce par les paléontologues. Toutefois, cette hypothèse ne permettait pas d’expliquer comment, il y a environ 360 millions d’années, ils avaient pu atteindre une répartition mondiale dès le Dévonien supérieur en franchissant les océans : des barrières infranchissables pour les espèces adaptées aux milieux d’eau douce. Cette idée est remise aujourd’hui en question par une équipe de recherche internationale, impliquant des chercheurs lyonnais de l’Université Claude Bernard Lyon 1, du CNRS et de l’ENS Lyon. L’analyse des restes de premiers tétrapodes leur a permis de découvrir que ces derniers avaient vécu dans des eaux saumâtres comme des deltas ou des estuaires. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature le 30 mai 2018.

    Lire la suite
  • Conférences et ateliers
    du 23 juin 2018 au 24 juin 2018
    Portes Ouvertes 2018 : le rendez-vous Terre et Espace de l'Observatoire

    L’Observatoire de Lyon organise les 23 et 24 juin prochains, une grande manifestation scientifique sur son site historique de Saint-Genis-Laval, en région lyonnaise. Cet événement, gratuit et ouvert à tous propose de nombreuses activités : ateliers, conférences, observations des astres…

    Lire la suite
  • Conférences et ateliers
    le 11 avril 2018
    Le rôle des hydrocarbures dans la transition énergétique

    Le 11 juillet, dans le cadre de la 4ème Réunion des Géochimistes Organiciens, Français, Roland Vially (IFPEN) donnera une conférence à Villeurbanne sur “Le rôle des hydrocarbures dans la transition énergétique”.

    Lire la suite

> Toutes les actualités      > Abonnement flux RSS   

AGENDA

Voir l'agenda

ACTUALITES SCIENTIFIQUES

  • Communiqué / Publication
    Les premiers tétrapodes nageaient entre deux eaux

    Les premiers tétrapodes du Dévonien supérieur ont longtemps été considérés comme des vertébrés vivant en eau douce par les paléontologues. Toutefois, cette hypothèse ne permettait pas d’expliquer comment, il y a environ 360 millions d’années, ils avaient pu atteindre une répartition mondiale dès le Dévonien supérieur en franchissant les océans : des barrières infranchissables pour les espèces adaptées aux milieux d’eau douce. Cette idée est remise aujourd’hui en question par une équipe de recherche internationale, impliquant des chercheurs lyonnais de l’Université Claude Bernard Lyon 1, du CNRS et de l’ENS Lyon. L’analyse des restes de premiers tétrapodes leur a permis de découvrir que ces derniers avaient vécu dans des eaux saumâtres comme des deltas ou des estuaires. Ces travaux ont été publiés dans la revue Nature le 30 mai 2018.

    Lire la suite
  • Communiqué / Publication
    le 11 avril 2018
    SPHERE révèle une formidable variété de disques autour de jeunes étoiles

    De nouvelles images acquises par l’instrument SPHERE installé sur le Very Large Telescope de l’ESO révèlent, avec des détails insoupçonnés, les disques de poussière autour de jeunes étoiles proches. Tous arborent des formes, des dimensions ainsi que des structures différentes, et témoignent des probables effets des processus de formation planétaire. Plusieurs chercheurs de Marseille, Grenoble, Paris et Lyon (Centre de Recherche Astrophysique de Lyon) sont impliqués.

    Lire la suite

 

Présentation de l'Observatoire de Lyon

L'Observatoire de Lyon est un Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) et une école interne de l'Université Claude Bernard Lyon 1 co-pilotée par l'INSU-CNRS. Il réunit
Environ 200 personnes travaillent à l'Observatoire de Lyon sur le site historique de Saint-Genis-Laval, sur le campus Lyon Tech La Doua ainsi qu'à Gerland dans les locaux de l'ENS de Lyon.

Les chercheurs de l'Observatoire de Lyon explorent et cherchent à comprendre l'Univers, les galaxies, les systèmes stellaires et les planètes dont la Terre et ses mystères. A la recherche et à la formation initiale et continue s’ajoutent des missions spécifiques : les "services d’observation" et la diffusion de la culture scientifique et technique. + d'info

Contact et Accès