ACTUALITES

  • Communiqué / Publication
    le 17 novembre 2018
    ExoMars : le rover européen explorera bien le site martien Oxia Planum

    L'Agence spatiale européenne (ESA) persiste et signe : ExoMars 2020 met le cap sur le site martien déjà sélectionné en 2015 et défendu par l'équipe du Laboratoire de géologie de Lyon.

    Lire la suite
  • Communiqué / Publication
    le 12 novembre 2018
    Le VLT capture un superbe time-lapse de l'exoplanète Beta Pictoris b

    Le VLT de l'ESO (l'Observatoire européen austral) a capturé une série d'images sans précédent montrant le passage de l'exoplanète Beta Pictoris b autour de son étoile parente.

    Lire la suite
  • Communiqué / Publication
    le 7 novembre 2018
    Les premières briques de la vie observées dans des roches océaniques profondes

    L'origine de la vie sur Terre est un champ de recherche extrêmement complexe pour lequel plusieurs hypothèses sont envisagées. Si certains considèrent les apports extraterrestres (via des météorites) comme une source de molécules organiques nécessaire à l'ensemencement de la Terre, d'autres estiment que la planète a et a eu le potentiel de réaliser une chimie prébiotique suffisamment efficace pour engendrer les premières briques du vivant. Dans une étude publiée dans la revue Nature, des chercheurs de l'institut de physique du globe de Paris, du laboratoire de géologie de Lyon, du centre français de rayonnement synchrotron SOLEIL, de l'institut de chimie des substances naturelles et de l'université de Nazarbayev apportent un argument de premier ordre à cette dernière hypothèse, et notamment à la théorie hydrothermale de l'origine de la vie. Leur étude repousse même sa possible émergence en profondeur, bien au-delà des sources hydrothermales des fonds océaniques.

    Lire la suite

> Toutes les actualités      > Abonnement flux RSS   

AGENDA

Voir l'agenda

ACTUALITES SCIENTIFIQUES

 

Présentation de l'Observatoire de Lyon

L'observatoire de Lyon est un « observatoire des sciences de l’univers » (OSU) et une école interne de l'université Claude Bernard Lyon 1, co-pilotée par l'INSU-CNRS. Il réunit :

Environ 200 personnes travaillent à l'observatoire de Lyon sur le site historique de Saint-Genis-Laval, sur le campus Lyon Tech La Doua ainsi qu'à Gerland dans les locaux de l'ENS de Lyon.

Les chercheurs de l'observatoire de Lyon explorent et cherchent à comprendre l'univers, les galaxies, les systèmes stellaires et les planètes dont la Terre et ses mystères. À la recherche et à la formation initiale et continue s’ajoutent des missions spécifiques : les « services d’observation » et la diffusion de la culture scientifique et technique. + d'info

Contact et Accès