Communiqué / Alerte presse


Feu d'artifice galactique avec MUSE

le 16 juillet 2021

De nouvelles observations réalisées avec l'instrument MUSE installé au VLT de l'ESO permettent d'apporter un nouvel éclairage sur ce qui déclenche la formation des étoiles : en montrant différents composants des galaxies dans des couleurs distinctes, elles permettent aux astronomes de localiser avec précision les jeunes étoiles. Un projet auquel a participé Eric Emsellem, astronome en détachement au CRAL.

Cinq galaxies vues avec MUSE sur le VLT de l'ESO dans plusieurs longueurs d'onde de la lumière
Cinq galaxies vues avec MUSE sur le VLT de l'ESO dans plusieurs longueurs d'onde de la lumière - Cinq galaxies vues avec MUSE sur le VLT de l'ESO dans plusieurs longueurs d'onde de la lumière

Cinq galaxies vues avec MUSE sur le VLT de l'ESO dans plusieurs longueurs d'onde de la lumière. De haut en bas et de gauche à droite : NGC 1300, NGC 1087, NGC 3627, NGC 4254 et NGC 4303. Chaque image individuelle est la combinaison d'observations réalisées à différentes longueurs d'onde afin de cartographier les populations stellaires et le gaz chaud. Les lueurs dorées correspondent principalement à des nuages de gaz ionisés d'hydrogène, d'oxygène et de soufre, marquant la présence d'étoiles nouvellement nées. Crédit : ESO / PHANGS.

Les astronomes savent que les étoiles naissent dans des nuages de gaz, mais ce qui déclenche la formation des étoiles, et comment les galaxies dans leur ensemble y participent, reste un mystère. Pour comprendre ce processus, une équipe de chercheurs a observé diverses galaxies proches avec de puissants télescopes au sol et dans l'espace, balayant les différentes régions galactiques impliquées dans la naissance des étoiles.

« Pour la première fois, nous résolvons des groupes d'étoiles qui se forment sur une grande variété de lieux et d'environnements avec un échantillon qui représente bien les différents types de galaxies », explique Eric Emsellem, astronome à l'ESO en Allemagne et responsable des observations basées sur le VLT menées dans le cadre du project Physics at High Angular Resolution in Nearby Galaxies (PHANGS). « Nous pouvons observer directement le gaz donnant naissance aux étoiles, nous voyons les jeunes étoiles elles-mêmes, et nous assistons à leur évolution sur différentes phases. »

Retrouvez le communiqué de presse complet de l'Observatoire européen austral (ESO) en cliquant ici.
Publié le 19 juillet 2021