ACTUALITES

  • Communiqué...
    le 13 novembre 2017
    L’anatomie d’un serpent cosmique trahit la structure des galaxies lointaines

    On connait de façon assez précise les mécanismes qui président à la formation des étoiles, de la matière interstellaire jusqu’aux nuages qui se distribuent dans l’espace et s’y contractent avant de donner naissance aux étoiles dans des amas. Mais l’observation des galaxies les plus lointaines a remis en cause ce modèle, la taille et la masse des amas qu’on y observe excédant largement celles de l’univers proche. Des équipes des universités de Genève (UNIGE) pour l’observation et de Zurich (UZH) pour les simulations se sont attaquées à cette divergence qui semble remettre en cause nos connaissances de la formation stellaire lorsqu’on plonge loin dans le temps et dans l’espace. Elles ont trouvé les premières réponses grâce à l’observation d’un serpent cosmique. Leur recherche est à lire dans la revue Nature Astronomy.

    Lire la suite
  • Appel d'offre
    du 8 novembre 2017 au 1 décembre 2017
    Eiffel scholarships - GRANTS AND FINANCIAL AID

    À destination des étudiants étrangers / for foreign students

    Lire la suite
  • Conférences et ateliers
    le 24 novembre 2017
    Soirée mensuelle de l'Observatoire - 24 novembre

    Quelles sont les dernières avancées scientifiques en astronomie ? Que peut-on voir au télescope ? Pourquoi a-t-on appelé «Grande Ourse» la constellation qui ressemble à une casserole ?

    Lire la suite

> Toutes les actualités      > Abonnement flux RSS   

AGENDA

Voir l'agenda

ACTUALITES SCIENTIFIQUES

  • Communiqué...
    le 13 novembre 2017
    La plus longue piste de dinosaure sauropode du monde révélée

    Suite à la découverte en 2009 des plus grandes empreintes de dinosaures du monde dans le massif du Jura, plusieurs campagnes de fouilles ont permis de dégager d'autres traces sur plus de 150 mètres de long. Le site de Plagne abrite ainsi aujourd'hui la plus longue piste de dinosaure sauropode du monde. La compilation et l'analyse des résultats de ces fouilles par des chercheurs du Laboratoire de Géologie de Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1), du Laboratoire Magmas et Volcans (CNRS/Université Clermont Auvergne/Université Jean Monnet/IRD) et du musée de la Plage aux ptérosaures, publiés dans la revue Geobios, concluent que ces empreintes ont été laissées par un dinosaure d'au moins 35 m de long et 35 tonnes, voilà 150 millions d'années.

    Lire la suite
  • Communiqué...
    le 13 novembre 2017
    L’anatomie d’un serpent cosmique trahit la structure des galaxies lointaines

    On connait de façon assez précise les mécanismes qui président à la formation des étoiles, de la matière interstellaire jusqu’aux nuages qui se distribuent dans l’espace et s’y contractent avant de donner naissance aux étoiles dans des amas. Mais l’observation des galaxies les plus lointaines a remis en cause ce modèle, la taille et la masse des amas qu’on y observe excédant largement celles de l’univers proche. Des équipes des universités de Genève (UNIGE) pour l’observation et de Zurich (UZH) pour les simulations se sont attaquées à cette divergence qui semble remettre en cause nos connaissances de la formation stellaire lorsqu’on plonge loin dans le temps et dans l’espace. Elles ont trouvé les premières réponses grâce à l’observation d’un serpent cosmique. Leur recherche est à lire dans la revue Nature Astronomy.

    Lire la suite

 

Présentation de l'Observatoire de Lyon

L'Observatoire de Lyon est un Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) et une école interne de l'Université Claude Bernard Lyon 1 co-pilotée par l'INSU-CNRS. Il réunit
Environ 200 personnes travaillent à l'Observatoire de Lyon sur le site historique de Saint-Genis-Laval, sur le campus Lyon Tech La Doua ainsi qu'à Gerland dans les locaux de l'ENS de Lyon.

Les chercheurs de l'Observatoire de Lyon explorent et cherchent à comprendre l'Univers, les galaxies, les systèmes stellaires et les planètes dont la Terre et ses mystères. A la recherche et à la formation initiale et continue s’ajoutent des missions spécifiques : les "services d’observation" et la diffusion de la culture scientifique et technique. + d'info

Contact et Accès