Projet


Blog : Suivez les chercheurs dans leur expédition en Guadeloupe !

Plusieurs scientifiques dont Muriel Andreani, de l'Université Claude Bernard Lyon 1, vont partir en expédition le 1 avril. Leur destination ? Une petite zone sous-marine entre la Dominique et la Guadeloupe afin d'étudier un système de failles sismiques près des îles des Saintes.

La terre tremble en Guadeloupe plusieurs fois par an. Le 21 novembre 2004, un séisme de magnitude 6.3 sur l’échelle de Richter a été généré par la faille sous-marine de Roseau, entre l’île de la Dominique et les îles des Saintes dans les Antilles françaises. Chaque séisme causé par cette faille modifie le relief sur le fond sous-marin. En 2013, des scientifiques de plusieurs centres nationaux et internationaux (IPGP, GéoAzur, Université Claude Bernard Lyon 1, Université de Bergen, Université de Girona, IFREMER, ENSTA, Université Paris Sud, Lamont-Doherty Earth Observatory) ont organisé une campagne pour sonder le fond sous-marin près de la faille de Roseau. Celle-ci a permis de voir les traces du tremblement de terre de 2004.
 

Localisation de la zone étudiée

La prochaine campagne financée par le Ministère de la Recherche, à travers l'IFREMER et le CNRS aura lieu du 2 au 24 avril et a deux objectifs :
  • étudier la rupture de 2004 pour comprendre le fonctionnement de la faille de Roseau et les failles du système des Saintes,
  • étudier les volcans sous-marins des Saintes et leur interaction avec le système de faille

A cette occasion l’équipe de scientifique qui part dans les Antilles, dont Muriel Andreani, maître de conférences à l'Université Claude Bernard Lyon 1, va reporter les avancées en temps réel de cette campagne. N’hésitez pas à les suivre sur leur blog.
 
Plan de glissement au pied de l’escarpement de la faille de Roseau. Campagne de 2013.

Plus d’informations sur le projet ici.
Publié le 20 mars 2017